Attentats de Paris et Bruxelles : Salah Abdeslam transféré de la Belgique vers la France

Attentats de Paris et Bruxelles : Salah Abdeslam transféré de la Belgique vers la France

Salah Abdeslam, condamné à la perpétuité incompressible pour sa participation aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris qui avaient fait 130 morts, a été extrait mercredi matin de sa cellule en Belgique pour être transféré en France.

Publié le :

2 mn

Seul membre encore en vie des commandos qui ont attaqué la capitale française, Salah Abdeslam a été condamné en septembre pour « assassinats dans un contexte terroriste » par la justice belge pour les attentats de mars 2016 à Bruxelles.

Ces attentats, qui ont fait des centaines de blessés en plus des 32 morts, ont été commis par la même cellule jihadiste que ceux de Paris. 

« Ils sont venus le chercher ce matin dans sa cellule vers 9 h (8 h GMT) et il est parti en France », a déclaré à l’AFP son avocate Me Delphine Paci. Mettant en avant une décision de la justice belge qui avait temporairement suspendu le transfèrement vers la France, auquel Salah Abdeslam s’oppose, elle a dénoncé une « violation de l’État de droit ».

« Salah Abdeslam a quitté ce matin la prison de Haren pour être conduit à la frontière où il a été pris en charge par les autorités françaises », a indiqué peu après le parquet fédéral.

Depuis son arrestation le 18 mars 2016 à Molenbeek, une commune de la région de Bruxelles, Salah Abdeslam a effectué la plus grande partie de sa détention en France.

En juillet 2022, après la fin du procès-fleuve à Paris pour le 13-Novembre, il a fait l’objet d’une « remise temporaire » à la Belgique, le temps de mener à bien le procès des attentats de Bruxelles.

À lire aussiLe procès des attentats du 13-Novembre « restera comme un grand moment de justice »

Retour « légalement irrévocable »

Lors de son procès, Salah Abdeslam avait exprimé sa volonté de purger sa peine en Belgique. Il a la nationalité française en raison du parcours d’immigration de ses parents (un couple d’origine algéro-marocaine) mais il est né et a grandi à Bruxelles, et ses proches y résident.

En octobre 2023, la cour d’appel de Bruxelles, saisie par ses avocats, avait « suspendu temporairement » le transfèrement de Salah Abdeslam en France, où le jihadiste est censé purger sa peine pour les attentats du 13 novembre 2015.

Pour Me Paci, le transfèrement vers la France intervenu mercredi reflète « une espèce de désir de vengeance absolue qui prend le pas sur le respect du droit ».

« Il y a eu clairement une entente entre l’État belge et l’État français pour violer une décision de justice », a affirmé l’avocate à l’AFP. 

Pour le parquet fédéral, le retour de Salah Abdeslam vers la France à l’issue de la procédure pénale était « légalement irrévocable ».

Il souligne en outre que « faute d’un rapatriement rapide », la Belgique « se serait potentiellement retrouvée sous peu sans titre légal » permettant de maintenir Salah Abdeslam en détention. 

« Sa libération n’était bien entendu pas une option envisageable », ajoute le parquet fédéral.

Avec AFP

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *